Projet du mois

Le moulin en pays Dogon au Mali

Le Projet de Mai 2019

Le moulin a perdu ses ailes
Il n’attend plus le vent
Il ne bat plus des ailes
Il ne tourne plus le soir

Le moulin en pays Dogon au Mali

Et pourtant, pourtant il tourne, il ronronne désormais en pays dogon, à quelques kilomètres de Mopti, au sud-ouest de la boucle du Niger, près des fameuses falaises de Bandiagara – 200 kms de long, 700 m de hauteur, univers vertical d’une beauté unique, l’un des sites les plus fascinants de l’Afrique de l’Ouest - dans la plaine... dans la plaine aux nombreux petits villages tous voués à l’agriculture, où les hommes travaillent aux champs, où les femmes préparent les repas pour toute la famille après avoir, dans un mortier, pilé le grain longuement, patiemment, laborieusement, comme le veut la tradition.

Au village d’Endé-Toro désormais, le mil, denrée de base, essentiel et énergétique sera moulu dans un moulin à moteur tout neuf apporté par Femmes d’Europe.
Nul ne peut ignorer la valeur nutritive d’une farine fraîchement moulue.
Les haricots eux aussi peuvent être moulus ... au Mali ! et à Endé-Toro !

Les hommes ont construit un petit hangar pour abriter la machine et le moulin acheté à Bamako a été transporté par camion jusqu’à Bankass – 700 kms ! - et ensuite acheminé pour les derniers 12 kms à Endé-Toro. Monté par les hommes, il a été directement et solennellement inauguré par les femmes en septembre après de nombreuses bénédictions. ET tout fonctionne à la grande joie de tous.

L’entretien du moulin sera assuré grâce à une modeste contribution financière des femmes, les premières à avoir souhaité l’usage d’un moulin qui les soulagerait dans leurs tâches quotidiennes.

Sabine Cartuyvels Comité Projets